Communiqués

L’égalité pour les personnes handicapées: en avant!

D’après la Constitution fédérale, tous les êtres humains sont égaux en droit. Or, la réalité est un peu différente. Les personnes en situation de handicap par exemple, sont encore souvent réduites à leurs déficits et aux coûts qu’elles engendrent. Leur dignité et leurs droits sont encore souvent passés outre.

Au lieu de démanteler les PC, il vaudrait mieux lutter contre la pauvreté

Durant la session de printemps, le Conseil national a dépouillé les prestations complémentaires de près d’un milliard de francs. AGILE.CH demande que le Conseil des États s’en tienne au moins aux décisions qu’il a prises jusqu’à maintenant, afin d’éviter que les personnes qui ne peuvent pas vivre de leur rente AI ou AVS ne sombrent dans la pauvreté.

1,8 millions de personnes réclament l’égalité : Maintenant!

Les Suissesses et les Suisses sont-ils tous égaux en droit ? Et bien non. Les quelque 1,8 millions de personnes en situation de handicap doivent encore se battre pour leur droit à l’égalité de traitement. Aujourd’hui, plusieurs centaines de personnes concernées et leurs proches se sont rassemblées sur la place fédérale à Berne, pour demander «L’égalité pour les personnes handicapées: Maintenant! 20 ans d’attente, ça suffit.»

Réforme des PC : Les coupes dans les prestations et le contrôle du mode de vie sont ignobles

Nettement dominé par sa majorité bourgeoise, le Conseil national ne se contente pas d’imposer sa politique de rigueur ; il renforce aussi le contrôle du mode de vie sur les personnes qui dépendent des PC. Non seulement le but premier de la réforme - le maintien du niveau des prestations - est totalement passé outre, mais elle est une humiliation pour les personnes qui perçoivent des PC. Le Conseil des Etats est prié de décharger le bateau.

«Égalité pour les personnes handicapées» Nous la voulons, et maintenant!

Les Suissesses et les Suisses sont-ils tous égaux en droit ? Et bien non. Les quelque 1,8 millions de personnes en situation de handicap doivent encore se battre pour leur droit à l’égalité. En présence du Conseiller national Christian Lohr, elles et leurs proches se rassembleront le 17 mars 2018 à 15 heures sur la place fédérale à Berne, pour demander : «L’égalité pour les personnes handicapées: Maintenant! 20 ans d’attente, ça suffit.»

AGILE.CH dénonce la création d’une loi d’exception pour les assurés sociaux

La majorité bourgeoise du Conseil national a à nouveau prouvé aujourd’hui à quel point elle est imprégnée d’esprit néolibéral. Suivant les recommandations de sa Commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS-N), elle a approuvé la création d’une loi d’exception permettant d’espionner des centaines de milliers d’assurés sociaux.

AGILE.CH exige des prestations tenant compte de la réalité des gens

«Maintenir le niveau des prestations.» Telle était l’intention du Conseil fédéral au moment de présenter la réforme des PC. Mais la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) ne l’entend pas de cette oreille. Comme le Conseil des Etats, sa majorité estime sans doute que les personnes qui dépendent des PC sont suffisamment bien loties, pour proposer un démantèlement aussi important.

«Base légale pour la surveillance des assurés» : AGILE.CH demande au Conseil national de respecter les droits fondamentaux et le principe de proportionnalité

La Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) vient d’approuver une base légale permettant d’espionner les assurés de manière très intrusive. Ces dispositions contreviennent aux droits fondamentaux, à la séparation des pouvoirs et en plus, elles sont disproportionnées. AGILE.CH rappelle que l’Etat de droit de la Suisse s’applique aux assurés sociaux comme à toutes les personnes vivant dans ce pays.

Vivre avec un handicap: le point de vue des proches

La Suisse compte 1,8 million de personnes handicapées. La responsabilité de leurs soins et prise en charge quotidienne incombe souvent à leurs parents, à leurs compagnes ou compagnons, voire à leurs enfants, dont les propres besoins ne sont pas pris en compte. Or, il arrive qu’une vie entière soit entière consacrée à un proche handicapé, sans que cette charge soit reconnue ou rémunérée.

« No Billag » : Une grave atteinte aux droits des personnes handicapées

AGILE.CH appelle fermement à rejeter l’initiative No Billag le 4 mars prochain. Si elle est privée de redevance et de son rôle de service public, la SSR ne pourra plus garantir l’accès à ses programmes aux personnes avec un handicap sensoriel. Leur droit à l’information, à la communication et à la participation à la vie publique est donc menacé.

Affichage des articles 1 à 10 sur 61 | Page 1 de 7

< Précédent 1234567 Suivant >

DE