DÉCIDONS ENSEMBLE!

DE / FR

Actualités

14.10.2021
Save the date - Conférence digitale CerAdult 2021 le 6 novembre prochain: «Qu’est-ce que la CDPH? Explications et exemples d’applications concrètes»

La CDPH de l’ONU, de quoi s’agit-il au juste? Uniquement quelques lettres capitales ou une avancée majeure? Les avis sur cette question seront probablement toujours partagés. Cependant, il est incontestable que la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées est aujourd’hui devenue un instrument essentiel pour ces dernières.

Son art. 1 stipule en effet qu’elle «a pour objet de promouvoir, protéger et assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées et de promouvoir le respect de leur dignité intrinsèque.» Ce qui pourrait sembler n’être que du blabla juridique est cependant bien davantage. À l’occasion de la conférence CerAdult de cette année, les participant.e.s apprendront à (mieux) connaître et comprendre la CDPH avec l’aide d’expert.e.s, et sous différents angles.

Notre responsable égalité et politique sociale, Chris Heer, interviendra dans la matinée pour présenter le sujet.

Informations détaillées, vidéo explicative et inscriptions ici.

07.10.2021
La Fédération Suisse des Sourds (SGB-FFS) est déçue de la décision du Conseil fédéral

La Fédération suisse des sourds se dit déçue des conclusions du rapport du Conseil fédéral «Possibilités de reconnaissance juridique des langues des signes suisses», publié le 24 septembre dernier. Dans son rapport, le Conseil fédéral considère que la «reconnaissance juridique explicite des langues des signes suisses ne constitue pas une condition impérative pour continuer à encourager et à améliorer la participation des personnes sourdes et malentendantes à la vie de la société».

La SGB-FFS conteste fermement cette affirmation et rappelle dans un communiqué que «[…] malgré les mesures fédérales et cantonales existantes, les personnes sourdes et malentendantes restent encore largement discriminées dans la vie quotidienne».

AGILE.CH soutient les revendications de la SGB-FSS et rappelle que la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) appelle explicitement dans son art. 30, al. 4 à la reconnaissance et à la promotion de la langue des signes. Selon l’organisation, environ 10 000 personnes sourdes utilisent les langues des signes suisse-allemande, française ou italienne en Suisse.

30.9.2021
Formation courte en défense des intérêts : «Vie publique et politique : participer pour faire bouger les choses»

Les mercredis 10 et 17 novembre 2021 de 13h30 à 16h15 en ligne. Cours gratuit, participation limitée, inscriptions jusqu’au 30 octobre prochain !

Cette formation s’adresse aux personnes en situation de handicap et à leurs proches, membres d’organisations membres d’AGILE.CH, qui n’ont pas ou peu de connaissances des processus politiques ni des bases légales à disposition.

15.9.2021
Save the date 3 décembre 2021: «Participation et accessibilité». Colloque sur l’égalité des personnes en situation de handicap

Berne, le 3 décembre 2021 09.15-15.50 Uhr (BERNEXPO tram 9 arrêt Guisanplatz, ou S-Bahn, arrêt Wankdorf) À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le Bureau fédéral de l’égalité pour les personnes handicapées (BFEH), l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) et le Secrétariat général de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS) organisent un colloque consacré au droit d’être consulté et à l’acces-sibilité. Dépliant de l'événement

14.9.2021
Taxe d’exemption de l’obligation de servir dans l’armée: les jeunes proscrits handicapés continueront de passer à la caisse

Suite à la réponse pour le moins inconvenante du Conseil fédéral en novembre 2020 à sa première interpellation, la Conseillère nationale Marie-France Roth Pasquier (Le Centre/FR), a remis la compresse en juin 2021 avec une deuxième interpellation rappelant que l’inégalité de traitement perdure en matière de taxe d’exemption de l’obligation de servir. Cette inégalité touche les jeunes vivant avec un handicap inférieur ou égal à 40%, qui doivent s’acquitter de cette taxe en dépit de leur inaptitude. Mais le gouvernement n’y voit rien de discriminatoire.

Handicap & politique 2/21

Développement continu de l’AI: un remaniement s’impose!

Si, malgré tous leurs efforts, les personnes en situation de handicap ne parviennent pas à se faire une place sur le marché du travail, notamment car les conditions-cadres sont biaisées, un filet social complet et humain doit leur être assuré.

Penser à l’après

AGILE.CH-newsletter