Référendum contre la modification de la loi sur la procréation médicalement assistée (LPMA)

Le 14 juin dernier, le peuple s’est clairement prononcé en faveur de la modification constitutionnelle relative au diagnostic préimplantatoire et visant à autoriser l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la procréation médicalement assistée (LPMA). Cette modification a ouvert la porte au diagnostic préimplantatoire (DPI). AGILE.CH s’oppose à cette LPMA révisée qui va, selon elle, beaucoup trop loin.

De quoi s'agit-il?

La Constitution permet désormais des analyses génétiques sur les embryons avant leur implantation dans l’utérus de la mère. La LPMA règle de façon concrète les conditions et champs d’application du DPI. A l’avenir, des analyses génétiques pourraient donc être effectuées de manière généralisée.

Arguments contre la LPMA révisée :

Pour aller plus loin :

Texte pour le vote finale (104 KB)

http://www.parlament.ch/f/suche/pages/legislaturrueckblick.aspx?rb_id=20130051

http://www.non-au-dpi.ch/2015/06/14/seul-un-referendum-peut-encore-fermer-la-porte-a-la-selection-detres-humains/

http://www.bag.admin.ch/themen/medizin/03878/06152/index.html?lang=fr

Argumentaire comme PDF (124 KB)

Berne, septembre 2015

retourner

DE